le perce-neige

Publié le par Blanche DREVET

DSCN1697

 

La neige est partie avec Mars, mais lui, il est toujours là en souvenir de sa blancheur :

 

LE PERCE-NEIGE

 

 

 

Un jour de février,

Sa mince tige verte

Et ses feuilles effilées osèrent

Percer le scintillant tapis

De la neige !

 

On l’appela Perce Neige !

 

Pour se faire pardonner,

Il se pencha pendant des heures

Avec tant de modestie,

Que ses quatre pétales

Gardèrent l’éclat

De sa blancheur !

 

 

Blanche DREVET

 


Publié dans poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stéphane 30/03/2013 19:53

Bon week-end.

Blanche DREVET 30/03/2013 20:27



toi aussi malgré le froid !


 



romantic 20/03/2013 17:18

Bonjour Blanche ,
le printemps fait fête aujourd'hui à travers tes jolis vers printanier , j'aime le perce neige dans sa blancheur immaculée , des bisous, Martine.

Blanche DREVET 23/03/2013 18:47



C'est difficile de ne pas aimer cette petite fleur qui nous annonce la fin de l'hiver et le début du printemps. Bon dimanche Martine et plein de bisous !


Blanche



Victor 20/03/2013 16:43

La neige est partie...mais il reste le perce-neige et les mots qu'il t'a inspirés.
Bien à toi.

Blanche DREVET 23/03/2013 18:43



Le printemps a bien envie de s'installer et la perce-neige voisine avec les primevères ! bon dimanche !


Blanche



sabine 20/03/2013 10:07

Blanche, je viens te souhaiter un MERVEILLEUX printemps et fais voler vers toi, et ce joli perce-neige, quelques rires frais cueillis dans le panier du jour au ...marché de la VIE !
Je t'embrasse très fort : sabine.

Blanche DREVET 23/03/2013 18:41



J'aime ton panier, Sabine, qui distribue tant de beautés et tant de gaietés ! bon dimanche ! je t'embrasse


Blanche



alain 20/03/2013 09:02

Bonjour Banche, et merci pour ce très beau poème qui, presque à la manière d'un conte, vient nous présenter cet attachant petit être si beau et modeste pourtant... une grande leçon.
Bisous et douce journée
Alain

Blanche DREVET 23/03/2013 18:36



Eh oui , Alain, comme tu le dis si bien , combien de petits êtres nous donnent de grandes leçons ! bon dimanche ! bisous


Blanche